Benoît Cauvin

Biomagnétisme

Durant mon séjour à Riobamba, en Equateur, je rencontre Liliane, une sœur française. Elle soigne ses patients par le biomagnétisme, une pratique énergétique que je découvre ici dans les Andes équatoriennes.  Cette pratique est née au Mexique et mise au point par le Dr Goiz Duran. Les thérapeutes détectent par des techniques de kinésiologie des altérations de Ph dans les structures internes du patient et les corrigent en posant des aimants de polarités et de forces déterminées selon les besoins. Le champ électro-magnétique généré par ces aimants permettrait de modifier le Ph de l’organe ciblé.

Afin de déterminer ces altérations, les biomagnétiseurs utilisent des tests de kinésiologie. Assis au niveau des pieds du patient, Liliane tape les talons l’un contre l’autre tout en énonçant le nom de l’organe à interroger. Elle dit placer son énergie au contact de l’énergie du patient quand elle interroge les organes de cette manière. Si l’organe a un mauvais Ph, le talon haut « se rétracte », c’est à dire qu’il remonte au moment de la percussion quand le thérapeute énonce l’organe.

Sur son cahier, Liliane note l’ensemble des résultats afin de savoir où et comment poser ses aimants. Une fois tous les aimants posés, le patient peut se reposer sous la couverture une trentaine de minutes.

Plutôt surprenant voir déroutant pour un ostéopathe habitué au toucher et jouant des sensations liées à la matière et à la consistance des tissus ! Mais les résultats qu’elle obtient dans son cabinet sont assez remarquables, voir parfois miraculeux! Mais soeur Liliane est connectée..

1,875 total views, 1 views today